L’Afrique en marche.
Écouter. Comprendre. Agir.
Accueil > Paix > Facilitation du dialogue intra-libyen

Facilitation du dialogue intra-libyen

Facilitation du
dialogue
intra-libyen

Le conflit libyen a démarré en 2011, à la suite du mouvement de contestation populaire ayant conduit à la chute du colonel Kadhafi. Deux guerres civiles se sont succédé, en 2011 et 2014. Malgré les efforts des Nations unies, la situation est devenue d’autant plus complexe que les divisions internes ont été exacerbées par l’implication de nombreux acteurs extérieurs, issus du monde arabe ou occidental.

Le conflit libyen a démarré en 2011, à la suite du mouvement de contestation populaire ayant conduit à la chute du colonel Kadhafi. Deux guerres civiles se sont succédé, en 2011 et 2014. Malgré les efforts des Nations unies, la situation est devenue d’autant plus complexe que les divisions internes ont été exacerbées par l’implication de nombreux acteurs extérieurs, issus du monde arabe ou occidental.

Rôle de la Fondation

Du 11 au 13 mai 2018 à Dakar, la Fondation a rassemblé, par l’intermédiaire de son président fondateur, des opposants de tous les horizons politiques pour entamer un dialogue intra-libyen. Il s’agissait d’une rencontre informelle, basée sur la « Méthode Ollivier », destinée à créer un climat de confiance : travailler, déjeuner, voire prier ensemble. Les travaux de préparation avaient nécessité de longs mois d’efforts diplomatiques parallèles.

 

Légende : Les participants du dialogue intra-libyen réunis à Dakar.

Le président sénégalais Macky Sall et Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale sénégalaise, par ailleurs ancien représentant spécial de l’ONU, ont joué le rôle de facilitateurs. Le succès de cette rencontre : avoir franchi une barrière psychologique importante en faisant accepter l’idée d’une réconciliation.

 

Légende : Le président Macky Sall et Jean-Yves Ollivier lors de la rencontre à Dakar

Rôle de la Fondation

Du 11 au 13 mai 2018 à Dakar, la Fondation a rassemblé, par l’intermédiaire de son président fondateur, des opposants de tous les horizons politiques pour entamer un dialogue intra-libyen. Il s’agissait d’une rencontre informelle, basée sur la « Méthode Ollivier », destinée à créer un climat de confiance : travailler, déjeuner, voire prier ensemble. Les travaux de préparation avaient nécessité de longs mois d’efforts diplomatiques parallèles.

 

Légende : Les participants du dialogue intra-libyen réunis à Dakar

Le président sénégalais Macky Sall et Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale sénégalaise, par ailleurs ancien représentant spécial de l’ONU, ont joué le rôle de facilitateurs. Le succès de cette rencontre : avoir franchi une barrière psychologique importante en faisant accepter l’idée d’une réconciliation.

 

Légende : Le président Macky Sall et Jean-Yves Ollivier lors de la rencontre à Dakar

Macky Sall

Président de la République du Sénégal

Il s’agit d’un dialogue pour permettre à des parties en conflit de se retrouver sous un même toit, d’échanger, de voir les contradictions majeures, et de voir comment dépasser ces contradictions pour se tourner vers l’avenir. Cette étape était importante car ce sont des frères qui jusque-là ne communiquaient que par les armes, et qui aujourd’hui pourront parler entre eux.

Macky Sall

Président de la République

du Sénégal

 Il s’agit d’un dialogue pour permettre à des parties en conflit de se retrouver sous un même toit, d’échanger, de voir les contradictions majeures, et de voir comment dépasser ces contradictions pour se tourner vers l’avenir. Cette étape était importante car ce sont des frères qui jusque-là ne communiquaient que par les armes, et qui aujourd’hui pourront parler entre eux.

Macky Sall

Président de la République du Sénégal

Il s’agit d’un dialogue pour permettre à des parties en conflit de se retrouver sous un même toit, d’échanger, de voir les contradictions majeures, et de voir comment dépasser ces contradictions pour se tourner vers l’avenir. Cette étape était importante car ce sont des frères qui jusque-là ne communiquaient que par les armes, et qui aujourd’hui pourront parler entre eux.

Explications du dialogue intra-libyen du 11 au 13 mai 2018 par Jean-Yves Ollivier

Cadre partenarial

République du Sénégal

Cadre partenarial

République du Sénégal

Cadre partenarial

République du Sénégal

Perspectives

Écouter : Nous œuvrons pour faire écouter les points de vue des parties prenantes libyennes et améliorer le processus démocratique.
Apaiser : Nous agissons pour apaiser les relations diplomatiques entre les parties au conflit libyen.
Résoudre : Nous poursuivons notre action en faveur de la résolution du conflit libyen.

Perspectives

Écouter : Nous œuvrons pour faire écouter les points de vue des parties prenantes libyennes et améliorer le processus démocratique.
Apaiser : Nous agissons pour apaiser les relations diplomatiques entre les parties au conflit libyen.
Résoudre : Nous poursuivons notre action en faveur de la résolution du conflit libyen.

Perspectives

Écouter : Nous œuvrons pour faire écouter les points de vue des parties prenantes libyennes et améliorer le processus démocratique.
Apaiser : Nous agissons pour apaiser les relations diplomatiques entre les parties au conflit libyen.
Résoudre : Nous poursuivons notre action en faveur de la résolution du conflit libyen.

Ressources documentaires

06/07/2018
Forbes
Article

Meet Jean Yves Ollivier, The French Entrepreneur Working Hard To Bring Peace To Libya

16/05/2018
Fondation Brazzaville
Entretien

Macky Sall, président du Sénégal, clôt le dialogue interlibyen « Dakar 1 »

13/05/2018
Fondation Brazzaville
Entretien

Entretien de Moustapha Niasse, facilitateur du dialogue intra-libyen

20/09/2017
Le Monde
Article

Seule l’Union africaine est capable de faire renaître la Libye de ses cendres

1 2

Autre action en faveur de la paix